Quel traitement pour le trouble musculo-squelettique ?

traitement trouble musculo squelettique

Tout au long de la vie, de l’enfance à la vieillesse, les troubles musculo-squelettiques nous guettent et nul n’en est véritablement à l’abri. Ils vont des conditions qui surviennent soudainement et de courte durée (telle que les fractures, les entorses et les foulures, associées à la douleur et aux limitations de fonctionnement) aux conditions à long terme telles que la lombalgie primaire chronique et l’arthrose. Toutefois, le cadre professionnel ou de travail est le milieu où l’on constate le plus souvent cet ensemble de pathologies affectant les différents organes intervenant dans l’exécution des mouvements. Quels traitements faut-il suivre pour venir à bout de ce mal. On vous en parle.

Comment traiter efficacement les troubles musculo-squelettiques ?

Beaucoup de personnes se posent cette question chaque jour. La meilleure réponse c’est d’aller consulter un professionnel de santé, car c’est lui seul qui a l’expertise nécessaire de vous prodiguer un traitement adéquat. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que les troubles musculo-squelettiques sont vastes. Le médecin traitant doit les identifier d’abord avant de définir le soin qu’il vous faut.

Cependant il y a des traitements standards mais efficaces qu’on suit quand ces troubles se pointent. Nous allons aborder les traitements curatifs et ceux préventifs.

Les traitements curatifs

  • L’acupuncture.
  • Ajustement chiropratique.
  • Ergothérapie.
  • Thérapie physique.
  • Attelles.
  • L’immobilisation par orthèses de l’articulation douloureuse pour mettre l’articulation au repos
  • Injections de stéroïdes.
  • Massage thérapeutique

Les traitements des troubles musculo-squelettiques à la maison

Sous conseils de votre médecin traitant, vous pouvez gérer seul chez vous la douleur musculo-squelettique à la maison. Les recommandations médicales peuvent inclure:

  • Thérapie par le chaud et le froid.
  • Analgésiques en vente libre.
  • Exercices de renforcement et de conditionnement.
  • Des exercices d’étirement.
  • Techniques de réduction du stress.

Les traitements médicamenteux

Si après analyse, votre médecin traitant en coordination avec des médecins spécialistes veut vous mettre sous un traitement médicamenteux, voici les différents médicaments antidouleurs (antalgiques) qu’on pourrait vous prescrire.

En général, deux types de médicaments sont souvent prescrits:

– Les antalgiques dits non spécifiques, tel que le paracétamol contre-indiqué en cas d’allergie, de phénylcétonurie et de maladie grave du foie.

-Les anti–inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (ibuprofène, kétoprofène) ou l’aspirine. Il faut savoir d’entrée de jeux que les anti–inflammatoires et l’aspirine ne doivent jamais être associés. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés sur une courte période ne dépassant pas 5 jours. Cependant, même s’ils sont plus efficaces que les paracétamols, ils présentent beaucoup plus de risques liés à l’usage. Ils ont des effets secondaires et comportent plusieurs contres indications.

Quelques conseils à respecter en cas d’automédication

Si vous vous administrez vous même un produit qui ne vous a pas été prescrit par ordonnance médicale, veillez suivre strictement ces indications :

A LIRE EGALEMENT :  Comment lutter contre le stress ?

– Respectez toujours la dose quotidienne autorisée et ne cherchez pas à aller au-delà. Aussi, il est important de bien suivre la posologie.

– Évitez le plus possible d’associer ou d’alterner des antalgiques de compositions ou de natures différentes.

– Si vous présentez une des contre-indications mentionnées dans la notice, abstenezviys de prendre ce médicament.

Les traitements préventifs

Comment puis-je prévenir les douleurs musculo-squelettiques ?

Le maintien d’os et d’articulations solides

Cela est crucial pour prévenir les douleurs musculo-squelettiques. Vous pouvez travailler pour éviter les douleurs musculo-squelettiques si vous arrivez à

  • Limiter les mouvements répétitifs.
  • Adopter une bonne posture.
  • Pratiquer les bonnes techniques de levage.
  • Vous étirer régulièrement.

En d’autres termes, vous arriverez à vous prémunir contre les troubles musculo-squelettiques si vous arrivez à supprimer les facteurs favorisants.

Comment en finir avec les troubles musculo squelettique.

Qu’appelle-t-on troubles musculo-squelettiques?

Encore appelés «blessures par mouvements répétitifs», «blessures dûes au stress répétitif», les troubles musculo-squelettiques ou TMS sont des blessures et des troubles qui affectent les mouvements du corps humain ou le système musculo-squelettique, entendez par là les muscles, les tendons, les ligaments, les nerfs, les disques, les vaisseaux sanguins, etc.

Les types les plus courants de douleurs musculo-squelettiques comprennent :

  • Douleur osseuse : Les blessures telles que les fractures osseuses ou d’autres blessures musculo-squelettiques provoquent des douleurs osseuses. Moins fréquemment, une tumeur peut causer des douleurs osseuses.
  • Douleurs articulaires : la raideur et l’inflammation accompagnent souvent les douleurs articulaires. Pour de nombreuses personnes, les douleurs articulaires s’atténuent avec le repos et s’aggravent avec l’activité.
  • Douleurs musculaires : les spasmes musculaires, les crampes et les blessures peuvent tous causer des douleurs musculaires. Certaines infections ou tumeurs peuvent également entraîner des douleurs musculaires.
  • Douleurs tendineuses et ligamentaires : les ligaments et les tendons sont de solides bandes de tissu qui relient vos articulations et vos os. Les entorses, les foulures et les blessures dues à la surutilisation peuvent entraîner des douleurs aux tendons ou aux ligaments

Quelles sont les causes des mouvements musculo-squelettiques ?

Les causes courantes de douleur musculo-squelettique comprennent :

  • Fractures osseuses.
  • Luxation articulaire (lorsque quelque chose force une articulation hors de sa position correcte).
  • Coups directs sur les muscles, les os ou les articulations.
  • Blessures de surmenage.
  • Mauvaise posture.
  • Entorses.

En dehors des causes courantes, vous avez des facteurs favorisants qui prédisposent à ces troubles. On a:

Les facteurs biomécaniques :

  • Gestes répétés,
  • Travail statique,
  • vibrations fréquentes (notamment chez les routiers et chauffeurs de bus).

Les facteurs environnementaux :

  • Le froid,
  • Le bruit
  • Un mauvais éclairage

Les facteurs psychosociaux :

  • Un travail stressant, insatisfaisant, réalisé dans de mauvaises conditions,
  • De mauvaises relations entre collègues.

Les facteurs individuels :

  • L’âge,
  • La fragilité physique
  • La fragilité psychologique.

Quels sont les symptômes des troubles musculo-squelettiques

Les manifestations de ce trouble peuvent varier selon la cause. Mais généralement on fait face à des symptômes suivants :

  • Douleur et raideur.
  • Sensations de brûlure dans les muscles.
  • Fatigue.
  • Contractions musculaires.
  • Douleur qui s’aggrave avec le mouvement.
  • Perturbations de sommeil.